This browser is not supported. We recommend the latest version of Safari, Firefox, Chrome, or Edge to use our website. Thank you.
EN

East Penn Canada Blog

|

Conception de solutions d’alimentation basées sur l’emploi

Unités motrices et puissance de réserve

Conception de solutions d’alimentation basées sur l’emploi

Kevin Demyon, Vice PresidentUnités motrices et puissance de réserve at East Penn Canada

August 4, 2021

Découvrez le processus suivi par East Penn pour l’identification de solutions d’alimentation adaptées aux besoins spécifiques des travaux effectués par les unités motrices. Et découvrez aussi comment ces solutions sont conçues.

Il n’y a pas deux entrepôts au monde qui opèrent de la même manière, la raison pour laquelle il ne peut y avoir de solution d’alimentation universelle pour l’industrie de la manutention. L’énergie coûte cher, ce qui veut dire que certains choix pourraient avoir de lourdes répercussions. Pour concevoir et mettre en œuvre la meilleure solution d’alimentation possible pour un entrepôt, il est donc essentiel d’évaluer préalablement les besoins énergétiques spécifiques de chacun des travaux concernés.

Évaluation des besoins en énergie étape par étape

Un fournisseur professionnel de solutions d’alimentation basées sur des batteries détiendra les connaissances et l’expérience requises pour examiner vos opérations, évaluer avec précision vos besoins courants, trouver des moyens d’améliorer votre efficacité et vous fournir des solutions énergétiques qui tiendront compte des besoins futurs en cas de croissance.

Étape 1 : La première étape comprend généralement un examen de haut niveau de l’ensemble des opérations pour comprendre pleinement les travaux et les besoins en jeu.

Étape 2 : Un dispositif de surveillance continue (24 heures sur 24) est ensuite installé dans les chariots les plus utilisés pendant 15 à 30 jours pour calculer la consommation électrique du parc et identifier (en fonction des temps d’arrêt, des pauses et des changements de quart) les créneaux réellement disponibles pour les recharges.

Étape 3 : Les informations sont ensuite recueillies et examinées en fonction de diverses solutions d’alimentation afin de trouver la solution la plus flexible et la plus rentable à long terme pour le client et qui pourrait inclure l’emploi de batteries au plomb, de batteries au lithium ou d’une option hybride.

Le processus employé dans la conception de solutions d’alimentation personnalisées

La conception de solutions d’alimentation personnalisées est un processus complexe et implique l’examen attentif de plusieurs facteurs. Certains de ces facteurs incluent :

  • Le nombre de jours de travail et l’organisation des quarts — quelle influence sur la charge de travail de chacun des chariots élévateurs et le temps disponible pour la recharge et l’entretien ?
  • Les exigences des travaux — le nombre des levages, la hauteur de levage et le poids des palettes (en moyenne).
  • L’aire de travail — quelle est la température ambiante (est-il question ici de chambres froides ?) et y a-t-il des restrictions au sujet des émissions (comme dans le secteur alimentaire, les pharmacies, etc.) ?
  • La taille du parc et l’aménagement de l’entrepôt — y a-t-il suffisamment d’espace pour l’introduction de bornes de recharge et d’installations pour l’entretien et où celles-ci devraient-elles se situer ?
  • Systèmes électriques existants — sont-ils suffisants pour une expansion planifiée et quel serait le coût d’une mise à niveau, le cas échéant ?

Qu’est-ce qui est meilleur, le plomb ou le lithium ?

La réponse à cette question dépendra de la nature des travaux effectués dans l’installation. Le choix d’une technologie au plomb ou au lithium doit être principalement motivé par des facteurs économiques et par le souci de récolter le RCI (rendement du capital investi) escompté, même si d’autres facteurs comme l’entretien, la sécurité et l’élimination de batteries arrivées en fin de vie doivent aussi être considérés.

Batteries au plomb c. batteries au lithium sur le plan du prix et de la longévité

D’un point de vue purement économique, la technologie au plomb coûtera nettement moins cher au début que la technologie au lithium. Les batteries au lithium sont toutefois connues pour durer plus longtemps* et n’ont pas besoin d’être entretenues aussi souvent.

*Les tests effectués en laboratoire ont certes produit des résultats extrêmement positifs, mais les batteries doivent être examinées plus en profondeur sur le terrain pour déterminer leur longévité véritable.

Batteries au plomb c. batteries au lithium : la principale différence

L’une des principales différences réside dans le fait que les batteries au plomb ont besoin de remplissages d’appoint (en eau) fréquents. Afin d’optimiser le fonctionnement de ces batteries, le remplissage doit de plus être effectué par des employés spécialement formés pour suivre scrupuleusement le programme institué dans ce domaine. L’investissement requis pour les activités reliées à l’entretien dépendra de la taille du parc et peut s’avérer substantiel dans les installations de grande envergure. Il existe toutefois des moyens d’atténuer ces coûts.

Batteries au plomb c. batteries au lithium : remplissage et entretien

East Penn Canada peut s’occuper elle-même du remplissage (nous proposons aussi ce service), ce qui éliminera le besoin d’utiliser des employés spécialement formés et réduira les risques associés à la manutention des batteries.

Il existe aussi des modèles qui peuvent être remplis moins fréquemment ou des modèles qui n’ont pas besoin de remplissages d’appoint (les batteries au gel, par exemple, qui ont pour autre avantage de ne pas dégager de gaz durant l’emploi).

Les utilisateurs qui doivent effectuer des travaux d’entrepôt échelonnés sur plusieurs quarts n’ont parfois pas suffisamment de temps pour recharger à 100 % leurs batteries. Les batteries au lithium peuvent accepter une charge plus rapidement que les batteries au plomb, ce qui signifie qu’elles peuvent être rechargées complètement et remises en service plus rapidement que leurs homologues dans des conditions de recharge normales. Pour pallier le manque de temps, vous pouvez aussi effectuer des recharges rapides ou intermédiaires (biberonnage) et garder vos batteries au plomb dans un état de charge partiel.

Le consensus : tout dépend de l’emploi

La technologie au lithium semble avoir un avenir prometteur, mais le coût reste un facteur prohibitif pour la plupart des emplois. East Penn Canada estime que le lithium est à l’heure actuelle le meilleur choix s’il est question de travaux intensifs qui consomment en moyenne plus d’énergie (50 % de plus) qu’une batterie au plomb est capable de fournir et si l’on ne dispose que de peu de temps pour les recharges. La recharge rapide de batteries au plomb (voir plus haut) n’est pas une solution fiable dans ce cas, et dans les opérations à quarts multiples où l’introduction ou le remplacement d’un système de changement de batteries est envisagé. Les salles de batteries sont de plus difficiles à gérer (à en croire de nombreux installations), car leur gestion coûte très cher.

East Penn Canada propose une gamme complète de batteries au plomb et au lithium dans le secteur des unités motrices. Pour plus de renseignements (ou si l’alimentation de vos travaux est un sujet d’inquiétude dans votre installation), n’hésitez pas à prendre contact avec moi sur LinkedIn ou à appeler l’un des succursales les plus proches d’East Penn.